Jacqueline GOUGIS, peintre, lithographe, aquarelliste et dessinatrice

Donation gougis

Les 6 oeuvres...

Donation de Moret sur Loing

Patrice de la Perrière
Directeur de la revue Univers des Arts
Article paru dans « Univers des Arts – octobre – novembre 2012- n° 166

Jacqueline Gougis, après avoir donné 15 œuvres à la ville de Giverny, lieu de son habitation, dont une toile de grande dimension qui figure dans la salle des Mariages, va offrir à la Ville de Moret- sur-Loing avec l'accord du Maire Patrick Septiers, par fond de dotation, un ensemble important de peintures, dessins, aquarelles et pastels ainsi que deux fresques qui décorent deux chambres de sa maison.

Avec cette collection, Jacqueline Gougis donnera également tous les documents relatifs à sa longue et prolifique carrière. Ainsi les chercheurs intéressés auront, en se rendant à Moret-sur-Loing, tous les éléments à disposition pour travailler sur une artiste qui a marqué une région où plane l'ombre de Monet.
Cette donation qui rejoindra les 6 toiles qu'elle avait donnée , fera partie de la collection de la ville de Moret-sur-Loing et prendra place dans un immeuble acheté par la municipalité et actuellement en travaux qui verra le jour ultérieurement .Notons que les toiles seront disponibles après le décès de l'artiste et seront disposées dans les salles du nouveau Centre Culturel.

A ses débuts, lors de sa prime jeunesse, Jacqueline Gougis fut sollicitée pour composer des motifs abstraits pour des soieries, comme Dufy l'avait fait avant elle. Sa première exposition, elle l'a fait en 1951 à la Galerie Bernheim à Paris.

C'est à partir de cette date que sa personnalité va se construire et qu'elle rencontre un homme d'exception, l'historien André Weber qui sera son préfacier. Elle a la nostalgie de cette époque et se souvient d'une de ses expositions personnelles, Galerie René Drouet, rue du Faubourg Saint-Honoré pour laquelle Micheline Sandrel, pionnière des reportages d'art à la télévision avait réalisé un reportage qui avait été retransmis lors d'une de ses émissions. Elle fréquentera diverses galeries rive-droite : Avenue Matignon, Faubourg Saint Honoré, rue de Mirosmenil… Mais aussi des galeries de province et de l'Etranger. Jacqueline Gougis fut aussi active à l'international puisqu'elle a vendu un fond d'atelier à Dallas et qu'elle a été présente en Suède, avec de nombreuses expositions qui lui ont permis de disperser environ 300 toiles chez des collectionneurs.

Ayant participé à pratiquement tous les grands salons nationaux et ayant été invitée d'honneur dans un certain nombre de manifestations françaises, elle réalise aussi des œuvres pour des éditions de lithographies. Une œuvre de Jacqueline Gougis se trouve au Vatican et une de ses toiles et une ses toiles s'est vue convertie en tapisserie d'Aubusson. Au départ, la peinture de Jacqueline Gougis était une peinture néo-impressionniste puis petit à petit, le pointillisme s'est imposé. Depuis environ 35 ans, elle s'est dédiée totalement à cette technique : « Bien sûr, je faisais du pointillisme même à mon époque néo-impressionniste. Mais cette façon de travailler me correspondait beaucoup ; j'y trouvais une vraie poésie, je dirais même une féérie qui m'enchantait et qui me permettait de m'exprimer encore plus .C'est pour cela que j'y ai donné toute ma puissance de travail ; j'ai eu la chance d'être suivie par mes collectionneurs fidèles dans cette voie et de pouvoir réaliser ce que je souhaitais ».Jacqueline Gougis s'installe à Giverny en 1985 à L'Hôtel Baudy qui était autrefois un café-épicerie où se réunissait artistes et amateurs d'art venus de tous les horizons. Puis en 1988 elle fait construire son atelier actuel où elle travaille toujours.

La peinture est son centre vital, l'intérêt majeur de sa vie.
Ce qui caractérise aussi la personne de Jacqueline Gougis, c'est sa force de travail, la diversité de son inspiration, et surtout son don pour les couleurs. Certaines années, elle parvient même à assurer trois ou quatre expositions pour des galeries qui la demandent avec insistance ou pour des musées et autres lieux institutionnels. Ses peintures sont communicatives et grâce à la féérie, la beauté qu'elle sait si bien transcrire, elle parvient à interpeler le spectateur qui ne peut rester insensible. Cette peinture issue de l'intérieur d'elle-même est, à coup sûr, très figurative, mais avec son talent, Gougis réussit à symboliser ses sujets, les éclairant d'une lumière qui semble sortie de la toile elle-même. On peut dire sans se tromper qu'il y a, dans les œuvres de Jacqueline Gougis une dimension spirituelle qui l'inscrit dans la lignée de tous les artistes, comme les Nabis- associant avec force l'esprit et la matière.
Ce qui est certain, c'est que l'œuvre peint de Jacqueline Gougis est, d'une certaine manière, intemporel, et qu'ainsi, son œuvre passera les années avec sérénité.

Expert de l'œuvre de Jacqueline Gougis : Jacques Janisson - Visitez le site internet



Cliquez sur les images pour les agrandir
     
le alt
le alt
le alt
     
le alt
le alt
le alt
     



La ville de Moret-surLoing était à l'honneur à Paris, Salon Simesitem, Salon des musées et des lieux de culture.
Carrousel du Louvre du 30 octobre au 2 novembre 2012.
Organisé par Monsieur Patrick Septiers, Maire de Moret-sur-Loing, Président de la Communauté de Communes de Moret Seine et Loing.
Invités d'honneur: Liang Yan, Jacqueline Gougis

Cliquez sur les images pour les agrandir    
         


La ville de Moret-surLoing était à l'honneur à Paris, Salon Simesitem, Salon des musées et des lieux de culture.
Carrousel du Louvre du 30 octobre au 2 novembre 2012.
Organisé Par Monsieur Patrick Septiers, Maire de Moret-sur-Loing, Président de la Communauté de Communes de Moret Seine et Loing.

 



 

retour en haut
Haut de page


- Accueil - Portrait - Donation de Moret-sur-Loing - Donation de Giverny - L'Atelier Bleu - Expositions - Liens - Contact